Instructions

Le panneau sur la gauche de la carte contient des superpositions qui peuvent être visualisées. Pour afficher une superposition, cliquez sur l'onglet. Dans certaines superpositions, vous pouvez cliquer sur des bâtiments ou des éléments individuels. Pour afficher des bâtiments individuels, sélectionnez un onglet de superposition puis cliquez sur le bâtiment de votre choix.

Pour afficher plusieurs superpositions à la fois, cliquez et maintenez l'onglet enfoncé. Pour verrouiller l'onglet, maintenez le bouton de la souris enfoncé et faites glisser le pointeur de la souris hors de l'onglet.

Pour effacer les superpositions, utilisez le bouton "effacer" en bas des onglets.

Si vous vous déplacez, l'image zoomera automatiquement. Vous pouvez naviguer dans l'image agrandie en cliquant et en faisant glisser l'image

Fouilles en cours

Lisez notre page Recherche Existante.

Bâtiments Publiques

Ce plan represente l'ensemble des monuments publiques du site.

Pour agrandir le plan d'un des monuments de votre choix cliquez sur l'une des parties couloriées.

Maisons

L'ensemble des maisons Volubilitaines sont representées sur ce plan.

Pour agrandir le plan d'une des maisons de votre choix cliquez sur l'une des parties couloriées.

Mosaîques

Ce plan visualise la diffusion spatiale de l'ensemble des panneaux de mosaîques atravers les maisons du site.

Les Thermes Publics

Les thermes sont des établissements essentiels dans toute cité antique. À côté du forum et des boutiques, ils font partie intégrante de la vie quotidienne de la majorité des citoyens. Dans l'ensemble, les monuments thermaux suivent un plan typique. On y accédait par un vestibule, on passait dans le vestiaire (apodyterium) dans le but de se déshabiller, puis, en empruntant la salle froide (frigidarium), on entrait dans la salle tiède (tepidarium) pour aboutir aux salles chaudes (caldaria, laconica). La chaleur ambiante permet aux baigneurs d'enlever la sueur en utilisant un strigile. Enfin, on revenait au frigidarium pour se rincer et se détendre. Certains grands thermes possédaient une palestre servant pour les exercices et le sport, opérations qui devaient avoir lieu avant le bain.

Volubilis possède quatre bains antiques : les thermes de Gallien, les thermes du Capitole, les thermes du Nord et les thermes de la Maison à la citerne. Les superficies de ces thermes étaient importantes car ils accueillaient un grand nombre de baigneurs. Les salles chaudes étaient chauffées par des foyers (praefurnia) d'où l'air chaud passait sous les pavements et les murs par l'intermédiaire de tuyaux en briques. Des piliers également en briques soutenaient les sols des pièces chaudes, créant ainsi de l'espace (hypocauste) pour la circulation de l'air chaud.

Les mêmes éléments se trouvent dans les petits thermes du quartier sud-est, construits vers la fin du huitième siècle ap. J.-C. Cette structure est extrêmement importante car elle démontre la continuité des techniques entre la période antique et la période islamique. Il s'agit de l'unique exemple de thermes publics remontant à cette date en Afrique du Nord.

Les Huileries de Volubilis

Le site de Volubilis est pourvu de 58 huileries distribuées sur l'ensemble de la surface fouillée. De façon générale, une huilerie se compose des élements suivants : un broyeur, une meule, la presse comportant un système de treuil, un contrepoids, une barre transversale ( prelum) et les supports du prelum. Dans l'aire de travail se trouve également un bassin de décantation.



L'huilerie volubitaine répond à un principe de fonctionnement simple, largement répandu dans tout le bassin méditérranéen. Après le broyage des olives à l'aide de la meule, on obtient une pâte d'olive qu'on transporte à l'aire de manutention pour le remplissage des scourtins. Les scourtins entassés sur l'aire de presse sont écrasés par le prelum, abaissé par la treuil. Depuis les scourtins, l'huile passe par des rigoles aboutissant au bassin de décantation. L'addition de l'eau sépare le liquide oléagineux de ses impuretés et l'huile pure est donc recueillie avec des louches et versée dans des amphores où des outres.


Volubilis permet de constater une tentative pour améliorer le fonctionnement et le rendement des huileries. De là, l'évolution du contrepoids de la forme parallélépipédique à la forme cylindrique, attestée au début du IIème siècle après J.-C.

Les particularités technologiques des pressoirs de Volubilis traduisent une certaine cohérence culturelle de la communauté volubilitaine. La répartition des huileries, leur grand nombre et leur intégration dans presque toutes les grandes maisons de la ville sont frappants. L'huile d'olive était certainement une des principales sources de richesse de la population de Volubilis. La production des amphores de transporth à partir de la fin du IIème siècle avant J. C. temoigne de la commercialsation précoce de ce produit.


Temples

Les monuments religieux de Volubilis sont bien répartis dans l'espace et bien représentés dans le temps. Certains de ces édifices cultuels témoignent d'une évolution continue depuis l'époque maurétanienne jusqu'à la fin de Volubilis romain. A l'état actuel des fouilles, on dénombre pas moins de six édifices : le temple B ou le temple dit de Saturne, le temple C à l'est du quartier du tumulus, le temple D en plein quartier monumental, les temples géminés dans le quartier ouest (G and H) et le temple punique à l'est du capitole.

La caractéristique majeure de ces différents monuments cultuels réside dans la variété de leur plan qui témoignent de la diversité des sources d'inspiration et de l'empreinte des artisans locaux.


L'Aqueduc

L'alimentation de la ville en eau est assurée par un aqueduc qui a connu plusieurs réfections au cours de son histoire, mais sa construction date des années 60 après.


J.C.. Les maisons, les bains, et les fontaines sont approvisionnées en eau par des branches secondaires prenant naissance de l'aqueduc.

L'Enceinte

L'enceinte Maurétanienne (VERT) est attestée par quelques sections conservées dans le quartier du tumulus, sur une longueur de 77m avec une orientation Est/ Ouest. Ces sections qui datent de l'époque pré-romaine dessinent des décrochements composés d'assises de pierre, de blocs plats et d'élévation en briques crues. La destruction de la partie supérieure est clairement visible dans la section de la fouille ancienne du tumulus.

(ROUGE) Dessinant un polygone irrégulier, elle délimite une superficie de 40 hectares et s'étend sur une longueur de 2613m. Dans son état actuel, cet ouvrage aménagé en maçonnerie est doté de six portes urbaines, et flanqué de 36 tours dont quatorze encadrent les portes. Sa construction date de 168/169 ap.j-c, date qui correspond au règne de l'empereur Marc-Aurèle, responsable des murailles de Rome.

(JAUNE) Prenant une orientation Nord-Sud, cette enceinte était construite en appareils et de blocs dont certains sont de remplois. Elle délimitait du coté Est la ville réduite à l'ouest du site et la sépare des anciens quartiers romains, occupés désormais de cimetières. Une fouille recente a démontré que sa construction remonte au Vème-Vème siècle

Les Boulangeries à Volubilis

Les boulangeries constituaient une des préoccupations vitales dans la vie des Volubilitains. Il s'agit en faite d'une activité quotidienne qui permette appréhender le statut socio-économique de Volubilis et ses rapports avec son arrière pays riche en culture de céréales. Sur le site, on a recensé jusqu'au début des années quatre vingt dix, seize boulangeries dont seules quatre sont complètes ainsi qu'une vingtaine d'éléments isolés parsemés ça et là. Bien reparties sur l'ensemble du site, les boulangeries et ses composantes, notamment les moulins et les pétrins présentent une variété de types et de formes. Ils étaient taillés d'une pierre volcanique dont les caves se situent au Moyen Atlas, en dehors de la zone de la domination Romaine.

Les installations les mieux conservés sont ceux du Forum pré-Romain, dans le voisinage de la Maison de la buste en bronze, de la La Maison de Flavius Germanus, et ceux de l'Insula 10.

Bibliographie

Chahboun(M), Blé et boulangeries à Volubilis, mémoire de fin d'étude, INSAP, 1990-1991.

Luquet(A), 'Blé et meunerie à Volubilis', B.A.M, T.VI, 1966, p.p301-316.

Ville Médiévale

La ville romaine semble s'être effondrée soudainement, en raison d'un tremblement de terre dans le premier quart du Ve siècle. Les structures romaines ont été couvertes par l'énorme masse de débris de leur effondrement, et nous n'avons aucune trace d'occupation jusqu'à la fin du VIe siècle, lorsque la partie ouest de la ville a été entourée par un mur longeant le haut de la pente. Le nouveau mur, ainsi que les anciens murs romains occidentaux, ont clôturé 18 ha.à l'intérieure de la vieille ville romaine. À l'extérieur se trouvaient des cimetières, en particulier dans le zone de l'Arc de Triomphe. Les inscriptions funéraires chrétiennes de ce cimetière montrent qu'une partie de la population parlait encore latin et utilisait des dates basées sur la fondation de la province romaine.

Selon la tradition médiévale, le conquérant Uqba Ibn Nafi, après avoir fait la paix avec le romano-berbère Julian à Tanger, a continué jusqu'à Walila, où il a trouvé la tribu des Awraba, probablement arrivée vers la fin du VIe siècle. Sur le versant de la colline, à l'intérieur du nouveau mur, nos fouilles ont démontré que les Awraba vivaient dans des maisons rectangulaires avec une seule grande pièce, parfois flanquée d'une annexe. Deux d'entre eux avaient certainement des greniers au-dessus de la pièce principale.

Vers la fin du VIIe siècle, des soldats arabes semblent s'être installés sur le site et la population s'est convertie à l'Islam. Les soldats se sont installés à l'extérieur de la porte nord-ouest de la ville, séparée de la population berbère. Des sources parlent d'un ribat abbasside et des pièces de monnaie ont été frappées du nom de Walila. Cependant, cette habitat a apparemment été abandonnée au milieu du VIIIe siècle.

En 787, le ‘Alid Idrīs I' arriva à la ville, où il fut accueilli par le chef de la tribu Awraba. Idrīs s'est installé dans la plaine près de l'Oued Khomane, juste à l'extérieur des murs, et a construit un complexe de cours communicantes. Les petits bains creusés par Rosenberger et El Khayari font clairement partie de cette extension, et font partie du complexe. À l'est, une grande cour contenait des ateliers et de grands silos, tandis qu'au sud une grande cour était flanquée de longues et étroites pièces en plâtre rouge, que l'on peut comprendre comme des espaces de réception. Une autre cour se trouve au sud de celle-ci, et était probablement résidentielle. Au nord du quartier général d'Idrīs, un quartier artisanal a surgi dans les ruines de l'ancienne colonie de soldats.

Pendant son bref règne Idrīs I a uni les tribus berbères et pris le contrôle de tout le nord du Maroc. Son succès fut de courte durée, car en 891 il fut assassiné par un espion abasside. Son fils posthume, Idrīs II, a été élevé à Walila, mais après avoir atteint sa majorité il a déménagé sa capitale à Fès. L'occupation se poursuit à Walila, toujours la capitale de la petite principauté. Al Bakri raconte que des exilés de Cordoue y sont arrivés en 818 de notre ère: leurs descendants étaient toujours sur le site à son époque, mais Al Idrisi le qualifie de ruine.

L'Arc de triomphe de Volubilis

L'Arc de triomphe de Volubilis se situe à la jonction des quartiers nord-est, central et ouest et dans l'axe de l'artère principale (decumanus maximus) conformément aux règles habituelles. Il a été édifié en 217 ap. J-C et plus précisément entre décembre 216 et avril par le municipe de Volubilis en l'honneur de l'empereur Caracalla qui a accordé une exonération d'impôts aux citoyens de la ville. Lors de leur passage à Volubilis au XVIIIème siècle,, les voyageurs anglais Boyde et Windus ont laissé des documents graphiques sur cet édifice, documents sur lesquels se base sa restauration entre 1930 et 1934. Malheureusement, cette restauration reste incomplète, et des doutes existent sur certains de ses détailles.

Les deux inscriptions identiques qui ornaient chacune des deux façades ont été restituées à partir des fragments éparpillés sur le sol. La conception d'ensemble est conforme à la tradition de l'art triomphal romain du IIème siècle. Il se compose de deux piliers rectangulaires reliés par une voûte.

Le Forum

En forme d'équerre de 1.300 m2 de superficie, le forum de Volubilis se situe en plein centre du quartier monumental.

Placée à la jonction des quartiers sud et nord, la place est accessible aux piétons par trois portes. Elle représente le centre de la vie politique, administrative et religieuse. Cette place est bordée à l'Est par la basilique judiciaire et ses huit arcades, au Sud par les thermes du capitole et la tribune aux harangues, à l'Ouest par une série de boutiques (tabernae), et au Nord-Ouest par une aire composée d'un temple à quatre cellae avec son area et son portique. Le forum était encombré d'inscriptions honorifiques élevées en l'honneur des empereurs, des magistrats et des particuliers, hommes ou femmes, qui avaient rendu au municipe un service quelconque.

La Basilique Judiciaire

La basilique (tribunal et siège des magistrats) flanque le forum du côté est par le forum. Ce monument imposant est inscrit dans un rectangle de 42,20 m. de longueur. La partie couverte se divise en trois nefs : une nef centrale terminée au nord et au sud par une abside, et deux nefs latérales encadrées par des colonnes corinthiennes.

La basilique de Volubilis rappelle par son plan celle de Leptis Magna en Libye, datée de l'époque sévèrienne. Pourtant des fouilles récentes démontrent que le monument remonterait à la deuxième moitié du premier siècle ap. J-.C.

Le Capitole

Il se situe au sud du quartier monumental, zone charnière entre le nord et le sud de la ville, non loin d'un établisement thermal public.

Dédié à la triade capitoline Jupiter, Junon et Minerve, le capitole de Volubilis se compose d'une seule cella à laquelle on accède en empruntant treize marches et de quatre chappelles dont l'une est consacré à la déesse Vénus. Il fut construit en 218 ap. J.-C. sous le règne de Macrin comme en témoigne l'inscription découverte en 1924 dans ses environs immédiats. La quasi-totalité du monument est le fruit d'une restauration entreprise en deux temps par A. Luquet, en 1955 et en 1962 : la cella, le portique et les éléments architectoniques (colonnes, bases et chapiteaux).


La Maison A L'Est De Cardo Sud 1

La Maison a la Monnaie D'Or 

La maison est nommée ainsi suite à la découverte d'une monnaie d'Or. Elle occupe une superficie globale de 1691 m2, et comprend deux parties : la maison proprement dite et un complexe commercial.

La Maison Sans Peristyle

Le plan de cette demeure constitue une exception à Volubilis. Elle est dépourvue de boutiques en façade, le centre est occupé par une petite cour à bassin sans péristyle. A l'Est, trois salles en enfilade jouent probablement le rôle de remises ou entrepôts.

La Maison Au Bassin Trefle

La maison couvre environ 992 m2 de superficie, et se caractérise par la présence d'un péristyle au milieu duquel se trouve un bassin sous forme de trèfle. Elle se compose de plusieurs pièces d'habitation et d'une boulangerie du côté Nord-Ouest.

La Maison au Bacchus de Marbre

Le nom de la maison vient de la statue représentant un Bacchus en marbre, découverte à l'intérieur de la même maison. Elle occupe une superficie totale de 1106 m2 , et se compose de deux parties bien distinctes et une boulangerie.

La Maison Au Cadran Solaire

Le cadran solaire découvert en 1934 a permis de l'appeler ainsi. Elle mesure 1059m2 de superficie et se compose d'une partie publique, une partie privée au Sud-Ouest, un dépôt, un établissement thermal et des latrines.

La Maison Au Buste De Bronze

Elle est limitée du côté Ouest par le cardo Sud V, et du côté Est par le cardo Sud IV, couvrantinsi une superficie de 1406 m2 . L'appellation vient de la découverte d'un buste de bronze (Juba II) qui, l'origine, ornait une des salles de la maison du cortège de Venus.

La Maison au Gros Pilastres

La maison est appelée ainsi en référence aux gros pilastres qui ornent l'entrée principale. Le mur Sud de la maison est collé à l'enceinte urbaine. Au centre de cette maison spacieuse (1235 m2) se trouve un péristyle égayé par un bassin. Elle se compose de deux parties : la maison proprement dite et un appartement indépendant au Sud.

La Maison a la Crypte

Cette maison se caractérise par une pièce au sous-sol couverte d'une voûte. Les parties élevées du bâtiment se composent d'une huilerie d'un péristyle et des chambres.

La Maison Aux Demi-Colonnes

Cette maison est nommée comme tel en référence aux demi-colonnes ornant la grande baie qui donne sur la rue. Autour du péristyle sont disposées des pièces de réception et des chambres. Une huilerie occupe la partie ouest du bâtiment.


La Maison Des Nereides



La Maison Aux Deux Pressoirs

Occupant une superficie de 1065 m2, la maison se caractérise par la présence de deux pressoirs à huile. Elle possède deux façades : la façade principale est ouverte sur le decumanus maximus alors que la façade secondaire est ouverte sur le cardo Sud.

La Maison Au Cadran Solaire

Le cadran solaire découvert en 1934 a permis de l'appeler ainsi. Elle mesure 1059m2 de superficie et se compose d'une partie publique, une partie privée au Sud-Ouest, un dépôt, un établissement thermal et des latrines.

La Maison au Bacchus de Marbre

Le nom de la maison vient de la statue représentant un Bacchus en marbre, découverte à l'intérieur de la même maison. Elle occupe une superficie totale de 1106 m2, et se compose de deux parties bien distinctes et une boulangerie.

La Maison a la Bague D'Or

Le nom est tiré de la bague d'or trouvée dans la maison. Elle se caractérise par son emplacement entre deux cardines et deux decumani. Elle comporte une partie publique et un appartement privé au Sud, une huilerie, des boutiques et des pièces au sous-sol.

La Maison De Venus

La maison de la procession de Vénus se trouve dans le quart nord-est de Volubilis, du côté sud du décumanus secondaire. Son nom dérive de la mosaïque montrant la Vénus et ses accompagnateurs émergeant des vagues, découverte dans la salle à manger (triclinium) et actuellement exposée au musée de Tanger.

D'une superficie totale de 1 200m2, la maison est l'une des plus somptueuses de la ville. Il est orné de nombreux mosaïques, à la fois géométriques et figurés, dont Diane surprise dans son bain, Hylas kidnappé par les nymphes, Bacchus et les quatre saisons, des dauphins, et une parodie d'une course dans le cirque, avec les chars tirés par les oiseaux. Dans l'une des pièces du quartier privé, on a trouvé un buste en bronze de Caton encore sur son piédestal. Le célèbre buste du roi maurétanien Juba II était probablement à l'origine sur le piédestal symétrique de la pièce voisine.

La maison comprenait un vestibule d'entrée donnant sur la rue, un complexe thermal avec une entrée indépendante sur rue, un péristyle à colonnade, deux grandes salles de réception, un péristyle secondaire avec fontaine sur lequel s'ouvraient une série de petites pièces de réception, et plusieurs chambres.

Des recherches archéologiques récentes ont établi que la première maison sur le site a été construite dans la seconde moitié du Ier siècle après J.-C., tandis que la majorité des mosaïques et le complexe thermal datent du IIIe siècle. Cependant, les mosaïques de la course de chars, le viol d'Hylas et le bain de Diane ont tous été créés au IVe siècle après J.-C., montrant la continuité de la culture d'élite dans la ville bien après le départ de l'administration romaine.


La Maison Au Portique

Elle constitue avec la maison au Cortège de Venus un même îlot qui communique avec le decumanus Sud par l'intermédiaire d'un portique, d'ou le nom de la maison. Elle est dotée, presque, de toutes les composantes de la maison romaine à péristyle (vestibule, triclinium, boutiques, atriolum...).

La Maison a la Discipline

Elle est nommée ainsi en raison de la découverte d'une inscription portant le mot " DISCIPLINAE ". La maison se compose d'une vaste cour, au tour de laquelle s'ordonnent des pièces de différentes affectations, avec, au Sud et au Nord, des boutiques ouvrant sur les voies.

Le Palais De Gordien

La Maison A L'Ouest Du Palais De Gordien

C'est l'une des grandes maisons de la partie Nord du quartier Nord-Est. Elle est centrée sur un péristyle occupé au milieu par un bassin. Les deux façades se composent de boutiques. Un appartement secondaire avec des petits thermes se situent au Nord du péristyle.

La Maison Des Fauves

La maison des fauves est appelée ainsi en raison de l'existence de la mosaïque des fauves qui orne une des pièces donnant sur le péristyle. Elle est dotée d'un appartement secondaire et une façade occupée par des boutiques.

La Maison Au Bain Des Nymphes

La Maison De Dionysus Et Les 4 Saisons


La Maison De Flavius Germanus

Dans cette maison fut découvert un autel domestique portant le nom du propriétaire T. Flavius Germanus. Autour du péristyle s'ordonnent des chambres et une grande salle de réception. Les deux façades de la maison se composent de boutiques.

La Maison Sans Nom

La Maison Aux Travaux D'Hercule

La Maison A La Citern

C'est une grande maison d'environ 1840 m2 de superficie. Elle se développe autour d'un péristyle pourvu d'une citerne. Au Sud-Ouest, la maison est construite sur un édifice thermal, qui paraît être le plus ancien de Volubilis.

La Maison Au Cavalier

Cette maison tire son nom du cavalier en bronze, découvert en 1918. Elle présente la forme d'un quadrilatère de 1700 m2 doté d'un péristyle au milieu et ses dépendances ( exedra, triclinium...).

La Maison Aux Colonnes




La Maison a L'Ephebe

La Maison Au Compas

Occupant 890m2 de superficie, la maison se divise en deux niveaux distincts, témoin d'une adaptation au relief. Comme démontre les fouilles récentes d'Aomar Akerraz, cette maison romaine à péristyle a connu après son abandon définitif, l'installation d'une nécropole paléochrétienne.

La Maison Au Chien

Elle est appelée ainsi en raison de la découverte d'un chien en bronze. Cette maison est centrée sur un péristyle avec un bassin, autour duquel s'organisent des pièces de réception et des chambres.

La Maison Des Desultor

La Maison Voisine De La Boulangerie

La Maison D'Orphee

Thermes Du Nord

The Baths of Gallienus

The name of these baths comes from an inscription found inside the building, dedicated to the emperor Gallienus. These public baths cover around 1330 square meters, and are composed of the usual bathing rooms, an exercise room, a changing room and latrines.

Temple Punique
(Temple A)

Ce monument culturel paraît être le plus ancien de Volubilis. Il se compose d'une vaste cour à ciel ouvert au milieu de laquelle se dresse un autel en tuf de plan carré.

Mis à part l'autel, cet ensemble fut occulté et profané lors de l'implantation d'un four datable du Ier s. av. J.-C. et à la suite des adjonctions apportées à l'ensemble du versant est du quartier méridional.

Temple B

Se situe sur la rive gauche de l'oued Fertassa et se présente sous la forme d'un quadrilatère à quatre portiques. Au milieu du sanctuaire se développe une cour, limitée au nord et au sud par des caves, desservant des chapelles sur les côtés (nord, ouest et sud.) Les recherches archéologiques opérées dans ce monument ont permis de mettre au jour plus de huit cent stèles anépigraphes, série unique en Maurétanie Tingitane. Ces stèles présentent des individus sous des attitudes différentes : le salut, le recueillement, l'offrande et la prière. Ces stèles rappellent ceux d'autres sanctuaires dédiés à Saturne, dieu qui a remplacé le Baal Hammon Punic.

Temple C

Edifié au-dessus d'une enceinte préromaine (dite hellénistique), le sanctuaire se compose d'un vestibule peu profond, d'une petite chambre (cella) élevée sur un podium et d'un portique sur trois côtés, limités par un péribole. A l'angle sud-est, à l'extérieur du monument cultuel, est aménagé un puits permettant vraisemblablement de l'approvisionner en eau.

Temple du forum
(Temple D)

Situé au nord-ouest du forum, le sanctuaire a connu tout au long de son histoire des modifications notables touchant son plan, sa structure et sa distribution interne. Dans son premier état, le monument se compose de deux cellae oblongues datables de l'époque maurétanienne. Le dernier état de l'édifice, probablement de l'époque sévérienne, est caractérisé par la construction de quatre cellae précédées d'un pronaos d'orientation nord-sud, accessible depuis le forum.

Temples G and H

Ce sont deux temples jumelés situés sur le flanc Ouest de la ville pré-romaine de Volubilis. Orienté Est-Ouest, le monument est construit à l'aide de blocs taillés en calcaire détritique. A l'instar du temple du forum, il se compose de deux cellae auxquelles on accède en empruntant des marches.

L'Aqueduc

L'alimentation de la ville en eau est assurée par un aqueduc qui a connu plusieurs réfections au cours de son histoire, mais sa construction date des années 60 après. J.C.. Les maisons, les bains, et les fontaines sont approvisionnées en eau par des branches secondaires prenant naissance de l'aqueduc.

Boulangerie De La Maison De Flavius Germanus

La boulangerie se situe à l'angle nord-ouest de la maison. Elle est pourvue d'un moulin annulaire en basalte et d'un pétrin cylindrique en calcaire gris. Il ne subsiste du four que quelques galets de la maçonnerie. A l'est de la boulangerie, trois pièces adjacentes à sol pavé ont servi probablement d'entrepôts.

Bakery on Insula with Maison a la Monnaie d'Or


Boulangerie Au voisinage De La Maison Au Buste De Bronze

La boulangerie occupe une grande pièce. Elle se situe à l'angle nord-ouest au voisinage de la Maison au Buste De Bronze. Elle comporte trois moulins de types variés ( annulaire, cubique et domestique ), construits en basalte et situés séparément dans trois coins de la pièce. On y trouve également deux pétrins cylindrique et cubique.

Boulangerie Au voisinage De La Maison Au Buste De Bronze<

La boulangerie occupe une grande pièce. Elle se situe à l'angle nord-ouest au voisinage de la Maison au Buste De Bronze. Elle comporte trois moulins de types variés ( annulaire, cubique et domestique ), construits en basalte et situés séparément dans trois coins de la pièce. On y trouve également deux pétrins cylindrique et cubique.

Le four de forme rectangulaire se situe dans l'angle sud-est de la pièce. Il est doté d'un foyer dont la sole est en briques.

Boulangerie Du Forum Pré-romain

Situé à l'ouest du forum pré-romain, cette boulangerie comporte deux moulins, deux pétrins et un four. Les moulins faits en basalte sont de type annulaire et biconique. Les deux pétrins en calcaire gris sont de forme cubique et cylindrique.

Le four se situe à l'angle nord-est de la pièce, il affecte un aspect de plate-forme rectangulaire reposant sur un massif en blocage. Sa surface est revêtue de briques cuites réfractaires.

La boulangerie possède des annexes à savoir les entrepôts et les magasins de vente du pain.

plan de A. Luquet, BAM, 1966, p.315


Boulangerie De l'Insula 10

La boulangerie fait partie d'un local artisanal occupant l'édifice. Elle est dotée d'un moulin annulaire en basalte et un pétrin cubique en calcaire gris. Le four se situe au milieu de la pièce est pourvu d'une sole en briques réfractaires.

The Bakery on Insula H